L’entreprise de télécommunications et réseau basée dans la capitale camerounaise veut lever des fonds pour gonfler son capital social et se hisser aux standards du marché.

Après quatre années d’existence avec un capital social de 10 millions F. Cfa et dix employés permanents, Smart-Coorporation Sarl veut voir plus gros. L’entreprise basée à Yaoundé dans la capitale du Cameroun et spécialisée dans les infrastructures de télécommunications et réseau veut consolider sa position sur le marché Afrique central et plus tard dans celui de l’Afrique de l’Ouest. Smart-Corporation Sarl a pour ce faire besoin de ressources financières qui s’élèvent à 150 millions F. Cfa.

L’entreprise entend collecter cette somme d’argent à l’occasion d’une campagne de levée de fonds pilotée par le cabinet  de conseils Hannibal Consulting Sas. Smart-Coorporation Sarl vient justement de signer un mandat de levée de fonds avec ledit cabinet à Douala.

Selon Armand Kassi, le directeur général de l’entreprise de télécommunications et réseau, ces fonds vont permettre de gonfler le capital social de l’entreprise pour la hisser aux standards du marché. Ces fonds permettront en outre à l’entreprise de postuler à plusieurs autres marchés. Hannibal Consulting Sas fait savoir que la campagne de levée de fonds durera au plus six mois.

Les investisseurs nationaux sont la première cible, mais les investissements restent ouverts à tout entrepreneur qui a en outre la possibilité de faire partie du capital de l’entreprise, a-t-on appris. Mais pour l’heure (mai 2019), Smart-Coorporation Sarl se situe encore à la première étape du processus, à savoir la constitution du dossier de levée de fonds. Une phase qui a elle-même été conditionnée par une autre phase de pré-validation.

Les étapes de la campagne

 «Il est question pendant la phase de pré-validation de savoir si l’entreprise est sérieuse. Si elle a des bureaux. Si elle gagne des marchés, etc. Il sera ensuite question de la mise en valeur de l’entreprise»,

explique Fabrice Fernand Fangwa, le directeur général d’Hannibal Consulting Sas. Il relève que pendant les trois années qui suivront la fin de la campagne de levée de fonds, le cabinet procédera à un suivi des activités.

Des missions d’audits financiers seront effectuées à cet effet par Hannibal Consulting Sas qui dressera des rapports de gestion de cette entreprise créée en 2015, qui travaille avec des multinationales indiennes et égyptiennes, entre autres.

Mathias Mouendé Ngamo